Hirak : 18 mois de prison requis contre cinq détenus à Alger

« Le Hirak doit se structurer et négocier avec le président » (analyste)

Le procureur de la République prés le tribunal de Baïnem à Alger, a requis, ce mercredi, 18 mois de prison et une amende de 50 000 Da contre les cinq détenus d’opinion, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Il s’agit de : Ider Ali, Boudjemil Mohand, Karoun Hamza, Lekhal Kamal, Okbi Akli, arrêtés et placés en détention provisoire à la prison d’El Harrach pour port du drapeau Amazigh lors des marches contre le système à Alger.

Selon le CNLD, le tribunal de Bainem rendra verdict de ce procès mercredi 30 octobre. Les prévenus ont été défendus par un collectif de 12 avocats.

Hier, six autres détenus d’opinion ont été présentés devant le procureur prés le tribunal de Sidi Mhamed, qui a requis 2 ans de prison et une amende de 100 000 DA à leur encontre.

Les détenus sont : Leftissi Messaoud, Djaber Aibeche, Bilal Bacha, Khaled Oudihat, Hamza Meharzi et Tahar Safi.

Ils sont poursuivis pour le motif du port du drapeau Amazigh lors des marches populaires à Alger, raison de leur arrestation et placement sous mandat de dépôt.