PLF 2020 : La taxation du tabac et des importations revues à la hausse

PLF 2020 : La taxation du tabac et des importations revues à la hausse

Lors de sa présentation aujourd’hui du projet de loi de finance 2020 (PLF 2020), le ministre des finances, Mohamed Loukal, a révélé quelques taxes supplémentaires qui toucheront notamment le tabac et les importations.

Lors de la présentation du projet de loi de finances pour l’année 2020, à la commission des finances à l’APN, le ministre a expliqué que la loi de finances prévoit l’augmentation de plusieurs taxes pour contribuer à l’équilibre de différentes caisses. La première porte sur la contribution de solidarité appliquée aux importations, qui passera de 1% à 2%, une taxe qui sera affecté à la Caisse nationale des pensions. Loukal a annoncé aussi, l’augmentation de la sur taxe sur le tabac qui passera de 11 à 17 dinars et qui sera versé dans la Caisse nationale de sécurité sociale. Une autre taxe de 1 500 dinars et de 3 000 dinars seront prélevée sur véhicules, a-t-il encore ajouté.

S’agissant des autres mesures, Loukal a souligné que le PLF 2020 prévoit également un financement externe et l’élargissement de la base fiscale en renforçant les impôts et le patrimoine immobilier, rappelant aussi que le projet de loi prévoit l’importation de voitures de moins de trois ans munies d’un moteur à essence, ainsi que les restrictions prévues dans la règle des 49/51 applicables aux investissements étrangers, qui concernent des secteurs non stratégiques.

MDI Alger

Toutefois, il a souligné que le système fiscal appliqué aux appareils électriques sera revu, et il y aura une prolongation d’une année supplémentaire jusqu’au 31 décembre 2020 pour les opérateurs économiques qui seront obligés de mettre pour leurs clients des appareils électroniques. Par ailleurs, il a annoncé qu’un compte spécial du Trésor sera créé dans l’objectif de soutenir le développement économique des start-up.

Bessa, Résidence la Pinède