Tizi-Ouzou : Deux églises fermées par les autorités

Tizi-Ouzou : Deux églises fermées par les autorités

Deux églises appartenant à la communauté chrétienne affiliée à l’église protestante d’Algérie (EPA), ont été mises sous scellé, ce mardi, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

La fermeture de ces deux lieux de culte non musulmans intervient sur instruction des services de la wilaya de Tizi-Ouzou. Elles sont justifiées par les autorités par l’absence d’autorisation d’exercice.

https://www.facebook.com/ouali.bennai/videos/908677012851619/

La première, est sise au chef-lieu de Tizi-Ouzou. Il s’agit de l’église du plein évangile. Activant depuis 1996, cette église compte plus de 1200 adhérents et fait partie des 45 lieux de culte  affiliés à l’Eglise Protestante d’Algérie (EPA) dont son président est son pasteur. Elle est considérée comme « la plus grande église d’Algérie » selon ses responsables.

Fermeture de l'église protestante du Plein Évangile de Tizi Ouzou

Fermeture de l'église protestante du Plein Évangile de Tizi OuzouSur ordre du wali de Tizi-Ouzou ,, plusieurs corps de la police dont la BMPJ, la sûreté de l'Etat et même la police scientifique , ont procédé ce mardi 15/10/2019 à 17h30 à la fermeture de l'église protestante du Plein Évangile sise dans la Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou.

Publiée par TIZI N WASS-a sur Mardi 15 octobre 2019

La deuxième est située à Makouda, à 20 kms de Tizi-Ouzou.

Publiée par ‎Les Chrétiens En Algérie المسيحيون في الجزائر‎ sur Mardi 15 octobre 2019

En août dernier, le lieu de culte chrétien de Boudjima (25 km au Nord-Est de Tizi Ouzou) avait été fermé par les autorités pour le même motif.

Ainsi, depuis le début de l’année 2019, avec les églises protestantes fermées à Béjaïa et celles fermées à Tizi-Ouzou, le nombre de lieux de culte non musulmans mis sous scellé, est de 7.

A noter que, la liberté de culte est garantie dans la Constitution dans son article 42. Mais la loi de 2006, fixant les conditions et règles d’exercice des lieux de culte non musulmans en Algérie, interdit tout exercice du culte dans des lieux non destinés à cet effet.

Elle précise également que les édifices destinés à l’exercice du culte sont soumis au recensement par l’État qui assure leur protection.

« L’exercice collectif du culte a lieu exclusivement dans des édifices destinés à cet effet, ouverts au public et identifiables de l’extérieur, dispose l’article 7 de la loi de 2006. Alors que l’article 8 de la même loi affirme que « les manifestations religieuses ont lieu dans des édifices, elles sont publiques et soumises à une déclaration préalable ».

MDI School