La centrale électrique de Cap Djinet sera réceptionnée en mars

La centrale électrique de Cap Djinet sera réceptionnée en mars

La centrale électrique à cycle combiné de Cap Djinet d’une capacité de 1113 Mégawatt, entrée en production avec toutes ses capacités mi-2019, sera réceptionnée officiellement et définitivement, en mars prochain, a annoncé, mardi à Boumerdès, le ministre de l’Energie, Arkab Mohamed.

S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue d’une visite d’inspection du secteur à travers nombre de communes de la wilaya, le ministre de l’Energie a en effet indiqué que cette centrale, qui a entamé la production d’une manière progressive à travers ses trois lignes, sera « réceptionnée officiellement et définitivement », au mois de mars prochain, après parachèvement de la réalisation de la structure administrative et de l’aménagement extérieur.

Pour ce faire, le ministre a appelé à l’impératif d’achever et de boucler ce projet définitivement, saluant dans ce cadre, le rôle joué par la centrale durant l’été dernier, en terme du volume nécessaire de l’électricité devant être assuré pour satisfaire la grande demande que connaissait le pays à l’époque.

Se disant  » très fier » du succès accompli à la faveur de la réalisation de cette centrale vitale en coopération avec les partenaires coréens, à travers l’entreprise DAEWOO, M. Arkab indique qu’il s’agit là d' »une coopération exemplaire et réussie » qui a permis la réalisation de cette centrale avec des techniques de pointe, une qualité mondiale et une contribution efficace de main œuvre, de cadres et d’experts algériens du domaine.

Une centrale « eco-friendly »

La Centrale de Cap Djinet (relevant de la Sonelgaz) est formée de trois turbines fonctionnant en cycle combiné (30% vapeur et 70 % gaz), dotée chacune d’une capacité de production de 400 mwt d’électricité/Heure, soit un total de 1113mgt pour les trois.

La première turbine est entrée en production en mai 2018, la 2ème au mois d’octobre 2018 et la 3ème mi 2019.

L’infrastructure est, par ailleurs, équipée de nombreux systèmes « amis de l’environnement », dont particulièrement celui du dessalement de l’eau de mer exploitée dans la production de la vapeur, et la production d’hydrogène exploité dans le refroidissement des générateurs électriques.

MDI Alger

À noter que l’énergie électrique produite au niveau de cette Centrale est transférée respectivement vers deux transformateurs (400 vlt chacun) à Si Mustapha et El Affroune (Blida), au moment ou un 3ème transformateur est prévu à l’avenir à Akbou (Béjaia), avant le transfert de cette électricité vers le réseau national de transport d’électricité.

Bessa, Résidence la Pinède