Un correspondant d’Al Hurra témoigne sur son agression par la police

Un correspondant d'Al Hurra témoigne sur son agression par la police

Le correspondant de la chaîne Al Hurra à Alger, Mohamed Djerada, a raconté son agression par des policiers à la place des Martyrs alors qu’il était en train d’accomplir son travail de couvrir la marche commémorative des événements tragiques du 5 octobre 1988, organisée samedi à l’appel du CNLD.

Une marche qui a été d’ailleurs réprimée par la police et qui s’est soldée par plus de 100 personnes embarquées, selon le CNLD.

Il a affirmé qu’il a reçu plusieurs coups à la tête, traîné violemment et jeté dans le fourgon cellulaire de la police. Et ce, malgré qu’il a fait savoir aux policiers qu’il était journaliste. Son téléphone lui a été confisqué pendant les 20 minutes qu’il a dû passer à l’ intérieur du véhicule de police.

متضامن مع مراسل الحرة في الجزائر Mohamed Djerada، ومتأسف جدا للحال التي آل إليها تعامل السلطات مع الصحفيين.#متضامن_مع_مراسل_الحرة_في_الجزائر_محمد_جرادة

Publiée par Salim Bouasla sur Samedi 5 octobre 2019