HomeénergieLe pétrole tente de se reprendre après une semaine difficile

Le pétrole tente de se reprendre après une semaine difficile

Les prix du pétrole montaient vendredi dans les échanges européens, après une succession de baisses nourries cette semaine par des indicateurs économiques moroses.

Vers 09H15 GMT (11H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 58,26 dollars à Londres, en hausse de 0,95% par rapport à la clôture de jeudi.

À New York, le baril américain de WTI pour livraison en novembre s’échangeait à 52,80 dollars, 0,67% de plus que la veille.Sur la semaine, le Brent a perdu 4,47% et le WTI 5,53%.
Stephen Brennock, analyste chez PVM reports, alertait sur « une semaine brutale de déceptions économiques » qui fait que « les signaux d’alarme se multiplient pour l’économie américaine« .

L’indice non manufacturier américain de l’association professionnelle ISM jeudi s’est établi à 52,6%, s’inscrivant 3,8 points de pourcentage en dessous de son niveau du mois d’août.
La veille, le cabinet ADP relevait que le secteur privé aux États-Unis n’avait créé que 135.000 emplois en septembre, moins que le mois précédent et en dessous des attentes des analystes.De plus, « ces indicateurs s’accordent avec les propos du directeur de l’Agence internationale de l’énergie, Fatih Birol, qui a prévenu, pour la troisième fois en l’espace de quelques jours, que les prévisions de la demande en or noir pour cette année et l’année prochaine pourraient être revues à la baisse« , a relevé Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.

Afp

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine