La Banque mondiale prête à offrir un soutien à l’Algérie

La Banque mondiale prête à offrir un soutien à l’Algérie

Le nouveau directeur des opérations pour le Maghreb et Malte auprès de la Banque Mondiale, Jesko Hentschel,  a confirmé  «la disponibilité de la Banque Mondiale à répondre aux besoins qui pourraient être exprimés par l’Algérie en matière de développement économique et social ».

Jesko Hentschel, qui conduisait une délégation du Groupe de la Banque Mondiale en Algérie a été reçu hier par le ministre des finances Mohamed Loukal. Lors de cette rencontre, M. Loukal et M. Hentschel ont échangé sur « l’état et les perspectives de coopération entre l’Algérie et la Banque Mondiale, et sur l’évolution de la situation économique et sociale du pays » a indiqué un communiqué du ministère des finances.

Dans ce cadre, M. Loukal est intervenu pour « souligner les efforts déployés par le Gouvernement pour une amélioration du cadre macroéconomique du pays, à même de lui permettre d’assurer une croissance inclusive ». Le ministre a également réitéré « l’engagement de l’Algérie dans la conduite des réformes structurelles ».

A noter que M. Hentschel qui effectue sa première visite en Algérie, était accompagné, lors de cette audience, par le responsable du bureau de la Société Financière Internationale, une des cinq institutions du Groupe de la Banque Mondiale.

MDI Alger

Pour rappel, le ministre des finances, a annoncé hier, dans un entretien à l’APS, que l’Algérie recourra à l’endettement extérieur uniquement auprès des institutions financières et des banques de développement dont elle est membre, à l’instar de la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique entre autres établissements, contrairement à ce qui était en vigueur auparavant.

Bessa, Résidence la Pinède