Liquidation d’Aigle Azur : 9150 créneaux à distribuer à Orly

Vers la réintégration des salariés au chômage d’Aigle Azur

Avec la liquidation de la compagnie aérienne Aigle Azur, la COHOR,  « Association pour la coordination des horaires », devrait prendre un mois pour redistribuer plus de 9.150 créneaux de vol que la compagnie aérienne détenait à l’aéroport d’Orly, soit 12,5 vols quotidiens, rapporte le journal spécialisé Air Journal ce lundi.

Aigle Azur n’est plus. Après de multiples rebondissements, le tribunal de commerce d’Ivry, en France, a placé vendredi la compagnie aérienne française Aigle Azur en situation de liquidation avec cessation d’activité, en l’absence d’offres de reprise viables.  Elle laisse sur le carreau 1150 personnes, 800 basés en France, 350 en Algérie.

Les compagnies intéressées par les slots d’Aigle Azur doivent formuler leur demande d’ici le 3 octobre, date-limite des dépôts des demandes. Les créneaux seront distribués au plus tard début novembre.

Selon le même média, les règles européennes de la concurrence prévoient un « partage à 50-50 entre les nouveaux entrants et les compagnies déjà présentes à Orly », avec un objectif de renforcement de la concurrence.

Comment ces créneaux seront redistribués ? L’État français devra d’abord annoncer sa décision de ponctionner ou pas une partie des créneaux, pour les attribuer à des lignes d’aménagement du territoire. Cependant, l’État peut disposer jusqu’à 20% du pool maximum, soit un peu plus de 1800 créneaux, l’équivalent de 2,5 vols quotidiens environ.

Pour rappel, la compagnie a été placée par le même tribunal en liquidation judiciaire le 16 septembre avec poursuite d’activité jusqu’au 27 septembre pour laisser aux repreneurs le temps d’améliorer leurs offres de reprise.

Le tribunal étudiait plusieurs offres, dont celles des deux anciens dirigeants d’Air France, Lionel Guérin et Philippe Micouleau, celle de Gérard Houa, actionnaire à hauteur de 19% d’Aigle Azur, celle de Vueling, la compagnie low-cost du groupe IAG, et une offre en nom propre.