Volkswagen : « Nous nous adaptons à la situation pour préserver nos intérêts en Algérie »

marché algérien de l'automobile

Le constructeur automobile allemand, Volkswagen, suit avec attention l’évolution de la situation en Algérie, et affirmé son intention de s’adapter au marché algérien.

Dans sa réaction à la nomination, par la justice algérienne, des administrateurs pour la gestion du groupe Sovac, partenaire des projets de Volkswagen en Algérie, le constructeur Seat (responsable sur l’expansion de Volkeswaguen en Algérie) a indiqué au journal autoalgérie, que « nous suivons de près la situation tout en y adaptant nos opérations selon l’évolution » avant d’ajouter que «nous continuerons à opérer ainsi dans le but de préserver nos intérêts en Algérie».

Selon la même source, le vice-président chargé des Ventes et du Marketing de SEAT, Wayne Griffiths, a déclaré récemment depuis le Salon de Francfort que « les récentes restrictions imposées par l’Algérie freinent notre progression prévue pour cette année mais nous sommes en contact avec les autorités algériennes et restons confiants quant à une solution afin de continuer le développement industriel dans ce pays ».

Selon ce responsable, «le projet du Groupe Volkswagen en Algérie s’articule sur deux axes, commercial et industriel avec la localisation de sous-traitants dans la région».

MDI Alger

Pour Wayne Griffiths, « Seat se devait d’avoir une présence diversifiée et croître ailleurs qu’en Europe comme nous le faisons en Afrique du Nord, L’Amérique du Sud et bientôt en Chine ».

Bessa, Résidence la Pinède