Smail Lalmas : « Nous ne voulons pas d’élections organisées par les gangs »

départ des restes de gangs
Smaïl Lalmas, economiste

Le 29ème Vendredi de contestation populaire et le vendredi rejet du scénario électoral qui ressuscite un régime corrompu. C’est avec ces propos que s’exprime le président de l’ACE Smail Lalmas, au lendemain du 29ème vendredi du Hirak.

MDI Alger

« Nous ne voulons pas d’élections organisées par les gangs, nous ne voulons pas d’élections avec des gangs, mais nous voulons des élections qui se basent sur les revendications du peuple, nous voulons des élections avec le départ des restes de gangs, nous voulons des élections comme un moyen de restaurer la souveraineté du peuple et le début du changement de régime et la création d’un nouveau système au service de la population », a-t-il écrit sur son compte Facebook.

Bessa, Résidence la Pinède