L’instance de dialogue et de médiation achève ses consultations politiques

Instance de Dialogue et de Médiation

L’Instance de Dialogue et de Médiation a achevé hier ses rencontres avec les partis politiques, associations et personnalité nationales dans le cadre de dialogue mené depuis plus d’un mois. L’instance remettra dans les jours à venir  un rapport final au chef de l’Etat.

Ainsi Karim Younes, a terminé hier la série de ses rencontres avec l’entretien accordé au président de l’Organisation nationale des enfants de Chahid.

Dans un premier bilan, le panel a annoncé avoir rencontré 23 partis politiques et plus de 6075 personnalités et associations  qui ont formulé des propositions de sortie de crise., toutefois,  plusieurs partis et personnalités ont décliné l’invitation du panel, tel que le MSP, le RCD, alors que les anciens partis proches du pouvoir n’ont pas été conviés au dialogue.

Selon les premières informations sur le rapport, ce dernier, s’est penché sur deux propositions. La première porte sur la constitution d’une autorité en charge de l’organisation, de la surveillance et de la proclamation des résultats du scrutin et la seconde sur les propositions d’amendement de la loi organique relative aux élections dans le chapitre consacré à la présidentielle.

L’instance qui a été installé fin juillet par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a subi lors de sa mission plusieurs attaques de la part de plusieurs personnalités  et partis, sur le terrain et sur les réseaux sociaux, ce qui a provoqué la colère de son coordinateur Karim Younes, qui a dénoncé à plusieurs reprises ses attaques.

Cependant, le chef d’état-major a apporté son soutien a plusieurs reprises au travail de l’instance, dont il s’attendait à ce qu’elle mis en place d’une commission indépendante pour l’organisation dans les plus brefs délais des élections présidentielles.

En attendant, la prochaine étape de la commission, le chef de l’Etat recevra le rapport final auquel il est attendu des réponses pour sortir de la crise actuelle.