Industrie de l’électroménager: Un nouveau cahier des charges en cours de finalisation

Industrie de l’électroménager

Dans le cadre de la préservation des emplois et la sauvegarde de l’activité liée aux industries de montage et aux collections CKD SKD en vue d’assurer la continuité de l’approvisionnement du marché en produits électroménagers et électroniques et conformément à la mise en œuvre des dispositions du décret exécutif n° 2000-74 du 2 avril 2000 qui régit cette activité, le Ministère de l’Industrie et des Mines a procédé à l’installation d’un nouveau Comité d’Evaluations Technique fin juillet 2019 pour examiner les demandes d’avis technique des opérateurs pour l’assainissement de cette activité dans le respect du cadre réglementaire.

Selon un communiqué du ministère rendu public aujourd’hui, l’examen des dossiers des opérateurs s’est appuyé sur le niveau de production, leur taux d’intégration nationale ainsi que les moyens investis pour améliorer la production et le nombre d’ouvriers employés par ces usines.

« Depuis son installation, ce comité a examiné vingt et un (21) demandes d’avis technique représentant dix-sept (17) sociétés de montage et qui ont été instruites sur la base des critères prévus par le décret précité en mettant l’accent principalement sur la création de la valeur ajoutée, c’est-à-dire le niveau d’intégration industrielle qui constitue une priorité de la politique industrielle en matière de montage, vu les avantages octroyés par les pouvoirs publics dans ce domaine », indique le communiqué.

Le ministère précise, que soixante-dix (70) produits ont fait l’objet de quatorze (14) décisions consacrant le régime douanier applicable aux collections dites CKD. Par la même, trente-trois (33) produits ont fait l’objet d’un rejet pour absence ou insuffisance d’intégration ou d’insertion des composants électroniques après des années d’activités.  Ces dossiers seront réexaminés après le complément d’informations sollicité par le comité pour une équité dans le traitement des opérateurs activant dans cette branche.

Le Comité poursuivra ses travaux afin de répondre à l’ensemble des demandes des opérateurs dont la collaboration est requise.

Par ailleurs, le Ministère de l’industrie et des Mines réitère son soutien à l’industrie de l’électroménager qui représente un secteur sur lequel le Gouvernement compte s’appuyer dans sa politique de diversification de l’économie.

C’est dans ce cadre, qu’un nouveau décret et un cahier des charges sont en cours de finalisation pour encadrer l’industrie de l’électroménager en Algérie.

Ceci permettra, selon le ministère, aux entreprises activant dans le secteur de l’électroménager d’avoir de nouvelles perspectives et permettra aussi de mettre plus de rigueur dans l’obligation d’intégration favorisant le développement de la sous-traitance.

Pour rappel, cette activité regroupe actuellement plus de 70 opérateurs avec 20.000 emplois directs et environ 60.000 emplois indirects.

MDI School