Rahabi dénonce les pressions exercées contre les partis de l’alternative démocratique

rahabi

L’ancien ministre Abdelaziz Rahabi, a dénoncé, ce vendredi, les pressions exercées contre les partis de l’alternative démocratique qui se sont vus interdire une réunion prévue mercredi 28 août 2019 à Alger.

« Les pressions exercées contre les partis de l’alternative démocratique, qui n’ont pas obtenu l’autorisation de se réunir, constitue une violation inacceptable du droit constitutionnel des partis et associations légalement accrédités », a écrit Abelaziz Rahabi dans une déclaration postée sur sa page Facebook.

Rahabi a estimé que « ce comportement ne sert pas non plus nos efforts communs pour parvenir à une vision concertée de tous les acteurs civils et politiques pour trouver une solution au blocage que traverse le pays. »

« Le dialogue exige des conditions minimales de confiance entre les autorités et les acteurs politiques afin d’éviter des situations qui ne servent pas la normalisation de la situation et la stabilité de l’Algérie », a-t-il souligné.

« J’espère que le report de cette réunion sera l’occasion pour l’administration de rectifier et d’accepter la nouvelle date proposée par les partis de l’alternative à la démocratique », a conclu l’ancien ministre.

مضايقات ضد أحزاب البديل الديمقراطي المضايقات ضد أحزاب البديل الديمقراطيالتي لم تتحصل على رخصة لعقد اجتماعها تمثل…

Publiée par ‎Abdelaziz Rahabi عبد العزيز رحابي‎ sur Vendredi 30 août 2019