27 eme vendredi: la mobilisation contre le système persiste

27eme vendredi
Photo @Khaled Drareni

La mobilisation persiste et les manifestants sont sortis encore aujourd’hui pour la 27 eme vendredi insistant sur leur volonté de poursuivre la pression jusqu’à l’obtention changement réel et effectif du régime politique.

Les manifestants à travers plusieurs wilayas de pays, revendiquent en ce vendredi, le départ de tus les symboles de l’ancien régime, mais aussi, ils refusent la démarche du dialogue entamée par l’instance de dialogue, coordonnée par l’ancien président de l’APN, Karim Younes. Plusieurs manifestants semblent ne pas faire encore confiance à ce procès qui est lancé par le Panel de dialogue.

Les revendications des dernières semaines sont aussi présentent, puisque les manifestants insistent sur la nécessite « d’instaurer un Etat civile et non militaire ».

Les citoyens qui sont descendus dés la matinée dans les rues de la capitale, ont rappelé l’importance de « l’application de l’article 07 et 08 de la constitution ».

Les manifestants ont aussi réclamé la libération des détenus d’opinons, dont Lakhdar Bouregaâ, ainsi que ceux emprisonnés pour le port du drapeau berbère.

MDI Alger

Par ailleurs, le dispositif policiers placé ce matin à la capitale et ses alentours est le même que celui des dernière semaines, ce qui indique que ce facteur d’apaisement n’est pas encore été revu. La preuve est que l’accès à la capitale est resté très restreint et contrôlé ce vendredi.

Publiée par Liberte-Algerie sur Vendredi 23 août 2019

Bessa, Résidence la Pinède