Escroquerie : la banque mondiale met en garde

procédés frauduleux de paiement

Dans un communiqué publié le 16 août dernier la banque mondiale a met en garde contre les procédés frauduleux de paiement de frais à l’avance qui usurpent son nom. Voici le texte du communiqué :

« Compte tenu de la résurgence des « procédés frauduleux de frais payables à l’avance » qui usurpent son nom, le Groupe de la Banque mondiale met en garde contre les opérations de placement et les stratagèmes de frais payables à l’avance qui utilisent frauduleusement le nom de l’institution ou prétendent être affiliés au Groupe de la Banque mondiale.

Comme de nombreuses grandes organisations, nous avons constaté une augmentation de l’utilisation de formulaires et de papier à en-tête sophistiqués ressemblant à des courriels ou certificats légitimes du Groupe de la Banque mondiale. Il arrive que le nom de la Banque mondiale soit utilisé de façon mensongère pour donner au stratagème frauduleux une apparence authentique. Dans certains cas, les malfaiteurs vont jusqu’à utiliser le nom de véritables membres du personnel du Groupe de la Banque mondiale pour renforcer la crédibilité de leur escroquerie.

Les procédés de fraude au paiement de frais à l’avance consistent à encourager des victimes potentielles à communiquer des données personnelles, telles que leur signature ou des informations bancaires, et à verser des frais anticipés, souvent qualifiés de « frais de gestion » ou « frais d’intermédiation ». En contrepartie, les escrocs promettent à leur proie des sommes d’argent qu’ils n’ont aucune intention de payer. Selon la police, des milliers de sollicitations frauduleuses de frais anticipés — dont seulement une très faible partie utilise le nom du Groupe de la Banque mondiale — sont envoyés chaque semaine par courrier électronique à des particuliers et des entreprises du monde entier.

Le Groupe de la Banque mondiale n’est impliqué en aucune manière dans ce genre de procédés. Nous souhaitons mettre en garde le public et lui demander d’être vigilant vis-à-vis de ces sollicitations et de toutes manœuvres similaires qui prétendent de façon mensongère être liées au Groupe de la Banque mondiale ou à tout membre du Groupe de la Banque mondiale (la Banque internationale pour la reconstruction et le développement, la Société financière internationale [IFC], l’Association internationale de développement, l’Agence multilatérale de garantie des investissements et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements).

Vous trouverez ici de plus amples informations sur les mécanismes de placement frauduleux qui usurpent le nom de notre organisation. »

MDI Alger

Source WBANK

Bessa, Résidence la Pinède