26è mardi : début de la marche des étudiants

Les étudiants ont entamé ce mardi 20 août 2019 leur 26è marche consécutive contre le régime en place, à Alger et dans plusieurs autres villes du pays pour maintenir la pression en cette période de vacances universitaires.

Vers 10h20, des centaines d’étudiants se sont rassemblés à la Place des Martyrs, avant le coup d’envoi de la marche vers le centre de la capitale. Ils scandent des slogans habituels hostiles au pouvoir en place et réclament une transition démocratique : « Algérie libre et démocratique », « Etat civil et non militaire », ou encore « le peuple veut l’indépendance».

Les étudiants ont également scandé des slogans appelant à la libération des détenus d’opinion, notamment le moudjahid Lakhdar Bouregaa : « Libérez Bouregaa ». Ils ont également scandé : « y’en a marre des généraux », « Ya hna ya ntouma ma ranach habssine » (C’est soit nous, soit vous, on ne va pas s’arrêter), ou encore « pas d’élection avec la bande », « à la poubelle, Karim Younes ».


A l’occasion du 63è anniversaire du Congrès de la Soummam, événement historique qui a marqué un tournant décisif lors de la guerre d’indépendance, les étudiants ont brandi des pancartes en se référant à l’un des principes du Congrès : « la primauté du civil dur le militaire », principe qui fait écho au slogan habituellement scandé par les manifestants, à savoir « Etat civil et non militaire ».

Les étudiants ont observé une minute de silence en hommage à l’enfant mort dimanche dernier dans les embouteillages, à cause des barrages dressés par la gendarmerie nationale, afin d’empêcher les retraités de l’Armée d’organiser une marche à Alger. du blocage des routes.

MDI Alger

Les étudiants devraient également manifester à travers d’autres villes du pays, notamment à Bejaia.

Bessa, Résidence la Pinède