Belkacem Zaghmati : « l’indépendance de la justice n’est pas un privilège offert au magistrat »

surveillance des élections

Le ministre de la Justice et Garde des Sceaux Belkacem Zaghmati a adressé ce lundi 19 août 2019 à Oran un message clair aux magistrats concernant l’indépendance de la justice et leur devoir de neutralité.

« L’indépendance de la justice n’est pas un privilège offert au magistrat, c’est une responsabilité qui s’impose à lui », a-t-il indiqué, dans son allocution prononcée à l’occasion de l’installation du nouveau président et du nouveau procureur de la Cour d’Oran.

Le Garde des Sceaux a indiqué que cette responsabilité impose aux magistrats « d’arbitrer entre les citoyens, dans leurs droits et libertés, en toute conscience et neutralité, sur la base du droit et des preuves qui lui y sont exposées, sans aucune influence extérieure ».

MDI Alger

M. Zaghmati a, toutefois, souligné que « cette indépendance ne signifie absolument pas l’isolement du magistrat de la société », ajoutant que « si le devoir impose au magistrat d’être indépendant des pressions extérieures, le même devoir l’oblige à ne pas se détacher de la société et à ne pas se retirer complètement de la vie publique ».

Bessa, Résidence la Pinède