Le pétrole progresse légèrement, porté par une possible baisse de la production

cours du pétrole

Les prix du pétrole ont fini en légère hausse lundi, les acteurs du marché misant sur une réduction de la production d’or noir par les pays membres de l’Opep en réaction au ralentissement de la demande mondiale.

Le baril de Brent de mer du Nord pour livraison en octobre a terminé à 58,57 dollars à Londres, en hausse de 0,07% (ou 4 cents) par rapport à la clôture de vendredi.
À New York, le baril américain de WTI pour livraison en septembre s’est établi à 54 93 dollars, 0,8% (ou 43 cents) de plus que vendredi. « Alors que les prix pétroliers ont baissé la semaine dernière, les dirigeants de l’OPEP ont envoyé des signaux forts afin d’indiquer qu’ils feraient ce qui est nécessaire pour soutenir le marché« , a indiqué Daniel Ghali de TD Securities.

Selon l’agence Bloomberg, l’Arabie saoudite a contacté les autres membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) après une chute des cours de pétrole mercredi dernier pour discuter de mesures susceptibles de les faire remonter.
L’Organisation et dix pays partenaires, dont la Russie, sont engagés depuis 2016 dans un accord de réduction de leur production.
L’OPEP pourrait intensifier ces diminutions, alors que les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis restent vives et menacent la croissance mondiale.

Un ralentissement de l’activité économique implique une baisse de la demande en or noir, tirant le prix du baril vers le bas.
L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a abaissé vendredi ses prévisions pour la croissance de la demande mondiale de pétrole en 2019 et 2020. Sa prévision de croissance de la demande de brut pour cette année a ainsi été révisée en baisse de 100.000 barils par jour (mbj). Elle devrait atteindre 1,1 mbj en 2019.
La situation économique « est en train de devenir encore plus incertaine » avec les tensions commerciales persistantes entre les États-Unis et la Chine, note l’agence, qui conseille des pays développés sur leur politique énergétique.

Ce mardi vers 9h00 Gmt, le baril du Brent était légèrement en baisse par rapport à la clôture d’hier à 58,17 dollars, soit une baisse de 0,68%.

MDI Alger

Afp

Bessa, Résidence la Pinède