Accueilla deuxArmée : Création d'un établissement pour la conception et la fabrication d'armes...

Armée : Création d’un établissement pour la conception et la fabrication d’armes spécifiques

- Advertisement -

L’Armée compte se lancer dans la conception et la fabrication d’armes et de munitions spécifiques, à travers la création d’un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle du ministère de la défense nationale.

En effet, selon l’article 1 du décret présidentiel publié au dernier journal officiel N° 45, il est créé sous la dénomination « Etablissement de développement des systèmes techniques (EPIC/EDST) », un établissement public à caractère industriel et commercial, relevant du secteur économique de l’Armée Nationale Populaire, désigné ci-après « l’établissement ». »

The graduate Fair

Selon l’article 2 du même décret, l’établissement est « placé sous la tutelle du ministre de la défense nationale, l’établissement est doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. »

« Le siège social de l’établissement est fixé à Magra, wilaya de M’Sila », indique l’article 3 du texte, précisant qu' »il peut être transféré en tout autre lieu du territoire national, par arrêté du ministre de la défense nationale. Des filiales, des unités et des directions de projets peuvent être créées, conformément à la réglementation en vigueur. »

L’article 4 explique que « l’établissement est chargé d’assurer les études, la conception, l’engineering et la fabrication des systèmes d’armes et des munitions spécifiques. »

« A ce titre, l’établissement veille et participe à l’application de la normalisation et du contrôle de qualité des matières, des semi-produits, des ensembles et des sous-ensembles  relevant de son objet, dans le cadre de la promotion de l’économie nationale », ajoute la même source.

« L’établissement peut entreprendre toute opération de commercialisation par l’achat, la vente, l’importation et l’exportation, pouvant se rattacher à son objet et à son
développement », précise-t-on encore.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine