ARPCE : Pas de renouvellement des licences d’exploitation pour « Divona Algérie » et « SLC »

L’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE) a décidé de ne pas renouveler les licences d’exploitation des deux opérateurs de communications électroniques « DIVONA ALGERIE » et « SMART LINK COM (SLC) », en raison notamment du « non acquittement des opérateurs concernés de leurs redevances ».
Dans un communiqué publié mardi 30 juillet 2019 et porté à l’intention des clients des deux opérateurs, l’ARPCE a indiqué que « dans le cadre des missions de l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques, notamment pour assurer la continuité de service au profit des usagers, et suite au non-renouvellement : De la Licence d’établissement et d’exploitation d’un réseau public de télécommunications par satellite de type V.SAT et de fourniture de services de télécommunications au public attribuée à la société Divona Algérie (Divona); De l’autorisation de fourniture de services de transfert de la voix sur protocole internet (VoIP) attribuée à la société SLC. »
L’Autorité de régulation informe « les clients des deux opérateurs cités supra qu’ils peuvent se rapprocher des opérateurs dont la liste est disponible sur le site électronique de l’Autorité (www.arpce.dz), ou de soumettre une demande directement à l’Autorité à l’adresse électronique : services@arpce.dz, ou par tout autre moyen, afin de permettre aux services habilités de l’Autorité d’intervenir pour les accompagner dans leurs démarches, visant à assurer la continuité de leur activité, et à leur permettre de bénéficier d’une prestation de service qui répond à leurs besoins. »
 
« Il convient de préciser que les décisions de non-renouvellement suscitées, ayant été prises suite notamment au non acquittement des opérateurs concernés de leurs redevances, conformément aux dispositions légales et réglementaires, n’ont pas été suivies par la communication par leurs soins des listes de leurs clients, en dépit des différentes mises en demeures qui leur ont été adressées », a précisé l’ARPCE.
 
A ce titre, l’Autorité de régulation tient « à s’excuser auprès des clients concernés, et s’engage à les accompagner, avec diligence et efficacité, dès qu’ils se manifestent auprès de ses services », conclut le communiqué.

Bessa, Résidence la Pinède