Des milliers supporters bloqués au Caire : Air Algérie s’explique

La compagnie aérienne nationale Air Algérie s’est expliqué, ce dimanche 21 juillet 2919, sur la situation des milliers de supporters algériens, se sont retrouvés coincés à l’aéroport du Caire au lendemain de la victoire de l’équipe nationale en finale de la CAN 2019 face au Sénégal (1-0).

Depuis samedi et encore aujourd’hui, des vidéos et des images de supporters Algériens bloqués en Egypte ont suscité la polémique, notamment, celles montrant des supporters malmenés par les forces de sécurité de l’aéroport du Caire.

Selon le chargé de communication d’ Air Algérie, Amine Andaloussi, la situation a commencé à se débloquer depuis l’après-midi de ce dimanche en fin d’après-midi. « Nous avons opéré 16 vols hier samedi et 7 vols aujourd’hui. Il reste encore des supporters en Égypte. L’opération sera bouclée au plus tard demain », a déclaré Amine Andaloussi à TSA.

Le chargé de cmunication d’ Air Algérie dit ne pas avoir de chiffre exacte des supporters se trouvant en Égypte, mais, avance que des milliers n’ont pas respecté la date de leur retour.

« Je viens de rentrer du Caire, on m’a dit qu’il restait sur place 200 supporters à rapatrier. Mais les supporters continuaient d’arriver à l’aéroport. On n’a pas de chiffre exact sur le nombre de supporters à rapatrier », a expliqué Amine Andaloussi.

Selon lui, « il y a un problème d’organisation. Des milliers de supporteurs n’ont pas respecté les dates de leur retour au pays. Ils ont voulu rentrer tous le même jour pour participer au défilé et à la fête à Alger, ce qui était impossible évidemment. On a dit aux supporteurs de ne pas venir tous ensemble à l’aéroport, mais ils n’ont pas respecté la consigne », a-t-il indiqué.

Le même responsable a rappelé qu’Air Algérie avait prévu de ramener les supporteurs dans un délai de trois à quatre jours après la finale.

Amine Andaloussi a reconnu la complication de l’opération de rapatriement des supporters d’Égypte, notamment, en raison de la forte sollicitation de ses avions en « cette période de pointe » pour le trafic aérien.

« Nous avons le hadj, le retour de nos émigrés et les habitants du sud du pays qui montent vers le nord pour passer les vacances. En plus, nous avons pris des engagements avec des agences de voyage pour plus de 100 vols charters », a-t-il dit.

MDI Alger

Concernant les échauffourées entre les supporters algériens et la police égyptienne à l’aéroport du Caire, Amine Andaloussi a expliqué que « les supporters étaient très nombreux et voulaient pénétrer à l’intérieur de la salle d’embarquement alors qu’ils n’avaient pas de cartes d’accès ».

Bessa, Résidence la Pinède