Slimane Chenine plébiscité à la tête de l’APN

Le parti majoritaire à l’APN, le FLN a décidé de plébisciter le chef du groupe parlementaire de l’alliance Adala, Bena et Nahda à la tête de l’assemblée populaire nationale.

Il a fallu une réunion de quatre heure du groupe parlementaire du FLN pour convaincre la grande majorité des députés à accepter Chenine au perchoir. Une réunion où une grande opposition est affichée de la part des élus du FLN qui ont insisté sur l’importance de garder la présidence de l’APN.
A l’issue de la réunion un communiqué final est rendu public où les représentants du FLN ont indiqué qu’ils ont choisi l’intérêt du pays à celui de leur parti.
Ainsi le SG du FLN, Mohamed Djemai a souligné que ce choix est fait par conviction des députés du FLN et que ce geste « démontre que tous les cadre du partis ont choisi l’intérêt du pays avant tout ». « Nous l’avons bien dit dans nos discours pour qu’ils partent au diable les postes de responsabilité quand il s’agit du sors des algériens et de l’Algérie » a t-il indiqué à l’issue de la réunion de son groupe parlementaire.

 

Selon le député Lakhdar Benkhellaf, du parti Adala, « l’alliance a fait campagne auprès du FLN et le RND pour Chenine depuis hier soir à minuit ». Selon lui, « certes que c’est une première dans les annales du pays, qu’un président de l’APN est issue de l’opposition principalement de la mouvance islamique ». « Ce choix rentre dans l’intérêt général du pays sachant qu’il n’est pas impliqué dans des affaires de corruption ». Ajoutant  que « le parlement a des prérogatives importantes les prochains jours à savoir l’adoption de la nouvelle loi électorale ».
« Nous préférons Chenine au lieu d’autres qui seront sûrement rejetés par la population » a souligné encore Benkhellaf.

Pour sa part, le chef du groupe parlementaire du MPA, Hadj Barbara a indiqué que son groupe a choisi M Chenine pour la présidence de l’APN car la situation actuelle nécessite des changements importants selon la volonté du peuple.

 

Bessa, Résidence la Pinède