Sit-in devant la Cour de justice d’Alger pour réclamer la libération des détenus d’opinion

détenus d'opinions
Ce matin, plusieurs dizaines de manifestants ont organisé un sit-in devant la Cour de Justice d’Alger sise à Ruisseau pour exiger la libération de tous les détenus d’opinions.
 
Selon le journal El Watan, parmi les présents, figure les avocats Me Bouchachi et Me Benissad, venus défendre le moudjahid Lakhdar Bouregâa. L’ex député Khaled Tazaghart, le syndicaliste Rachid Maloui, plusieurs militants de l’association RAJ, Ali Laskri (FFS), Mahmoud Rechid (PST) et des députés du PT, Mme Chouitem et Ramdane Taazibt, l’activiste, ancien journaliste, Fodil Boumala, ainsi que des familles de plusieurs détenus, placés en détention provisoire pour port du drapeau Amazigh, qui se sont déplacées à la Cour de justice d’Alger pour dénoncer l’incarcération de leurs enfants.
 
Selon la même source, les protestataires ont déployé une banderole sur laquelle est écrit « libérez la justice, libérez les détenus ». « Vers 10h00, les manifestants marchent vers le portail de la Cour de justice en scandant « libérez nos enfants », « y’en a marre des généraux ! », « Etat civile, non militaire » et « Assez de la justice du téléphone ! », a précisé El Watan qui a noté que la foule des protestataires qui ne cessait « de grossir s’est arrêtée devant un cordon de sécurité mis en place à quelques mètres de l’entrée de l’édifice abritant la Cour de justice. »

Bessa, Résidence la Pinède