20 eme marche : les étudiants s’organisent et affirment leur détermination

changement profond du système

La mobilisation des étudiants maintient sa bonne organisation et se structure de plus en plus. S’ils sont issus de différentes facultés, leur mot d’ordre n’est pas du tout différent et se focalise sur le changement profond du système.

Lors de la 20eme manifestation tenue ce mardi 09 juillet, les étudiants ont exprimé encore une fois leur détermination à maintenir la pression sur le pouvoir en place afin de l’obliger à répondre aux principales doléances du peuple entre autre le départ de tous les symboles du système.

La marche d’aujourd’hui a débuté de la place des martyrs, passant par le rue de Larbi Ben Mhidi, jusqu’à  la grande poste, suivant le rue Amirouche, ensuite la rue Richelieu sortant à la rue Didouche Mourad jusqu’à la place Maurice Audin pour prendre fin au jardin de la grande poste vers 13h30.

Dans les slogans brandis par les étudiants, y avait une grande maturité et conscience. Les étudiants ont insisté surtout sur la nécessité de maintenir l’unité nationale et de faire face aux tentatives de séparation auquel fait face le mouvement citoyen. « Non au racisme », « pour une société civile et non militaire », « pour une justice libre » et pour « une liberté des médias » peut-on lire sur les pancartes levées par les centaines d’étudiants qui ont pris part à la marche d’aujourd’hui.

A ce propos, les représentants de plusieurs facultés ont rendu des communiqués comme celui du comité autonome des étudiants du département d’architecture d’Alger 1 qui ont  mentionné « qu’avec l’acharnement et le maintien de la mobilisation, le régime se voit jouer comme dernière carte, la répression et la division des masses en usant d’un discours régionaliste ». De ce fait les étudiants  dénoncent «  tout acte répressif dont le but est de détourner l’objectif principal du mouvement». «  Soyons les créateurs de l’Algérie dont nous rêvons tous » ont t-il signalé dans le communiqué.

MDI Alger

Le grand dispositif policier déployé dans la capitale n’a pas empêché les étudiants d’atteindre l’objectif de la marche sans aucun incident et cela malgré le nombre très importants des manifestants.

Bessa, Résidence la Pinède