Boudjemaa Talai renonce à son immunité parlementaire

Boudjemaâ Talaï en prison

Le députe et ex-ministre des transports et des travaux publics, Boudjemaa Talai, a renoncé ce matin à son immunité parlementaire.

Dans un communiqué rendu public, Boudjemaa Talai a annoncé  la cession de son immunité parlementaire suite à l’accusation portée par la Cour suprême contre lui.

En effet, le ministère de la justice avait saisi l’Assemblée populaire nationale, APN pour procéder à la levée de l’immunité parlementaire contre Talai. De ce fait, la Commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’Assemblée populaire nationale (APN) a tenu lundi une réunion consacrée à l’élaboration de son rapport final sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Boudjemaa Talaï.

Il est à rappeler qu’en application des dispositions de l’article 573 du code de procédure pénale, le parquet général près la Cour d’Alger avait transmis au procureur général près la Cour suprême, le dossier d’enquête préliminaire instruite par la police judiciaire de la Gendarmerie nationale d’Alger, pour des faits à caractère pénal, à l’encontre de douze (12) hauts responsables, dont l’ancien ministre des transports, Boudjemaa Talaï.

MDI Alger

Par ailleurs, les membres du Conseil de la nation se réuniront le lundi prochain pour voter la levée de l’immunité parlementaire au sénateur et ex-ministre des travaux publics Amar Ghoul lui aussi soupçonné de corruption dans des affaires liés à la réalisation de l’autoroute Est-Ouest.

Bessa, Résidence la Pinède