Agence internationale de l’énergie : La consommation moyenne mondiale de gaz devrait croître de 1,6 % par an jusqu’en 2024

Selon le rapport Gas 2019 de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la consommation mondiale de gaz naturel devrait croître à un taux moyen de 1,6 % par an jusqu’en 2024. Cela lui permettra d’atteindre 4,3 trillions de mètres cubes, contre 3,9 en 2018. Ces chiffres s’appuient sur l’évolution de l’offre et de la demande dans toutes les régions du monde.

La région Asie-Pacifique représentera plus de la moitié de la croissance totale du gaz avec un taux de croissance moyen de 4 % par an, sous l’impulsion de la demande et des nouvelles politiques énergétiques de la Chine. Ces politiques préconisent un passage progressif du charbon au gaz naturel qui est plus propre.

Quant à l’Amérique du Nord, un important acteur du marché gazier, le taux de croissance moyen annuel sur cette période sera de 1% grâce à l’abondance des ressources intérieures et les besoins sans cesse croissants de la demande intérieure.

Pour sa part, le Moyen-Orient verra sa consommation grimper de 2% par an jusqu’en 2024, poussée par ses besoins structurels croissants notamment dans le refroidissement, le dessalement des eaux et la production d’électricité.

La demande en Afrique, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud devraient croître respectivement de 2,7 % et 1,2 %, mais dans les deux cas, les perspectives d’intégration régionale restent limitées et la croissance se concentre dans les pays producteurs de gaz comme l’Algérie, le Nigéria et l’Angola.

Le rapport indique par ailleurs que d’autres économies à croissance rapide comme l’Inde, le Pakistan ou le Bangladesh devraient également contribuer fortement à la croissance de la consommation

MDI Alger

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède