Discours de Gaïd Salah : Les réactions de Mohcine Belabbas et Said Salhi

Discours de Gaïd Salah

Le président du RCD Mohcine Belabbas et le vice-président de la LADDH Saïd Salhi ont réagi, ce mercredi, au dernier discours du chef de l’armée Ahmed Gaïd Salah.

Ce dernier a déclaré depuis la 3ème Région Militaire à Béchar qu' »il convient d’attirer l’attention sur une question sensible concernant les tentatives d’infiltration des marches populaires, au cours desquelles des drapeaux autres que l’emblème national sont brandis par d’infimes minorités. L’Algérie a un seul drapeau pour lequel des millions de martyrs se sont sacrifiés », ajoutant qu' »Il s’agit du seul est unique drapeau qui représente la souveraineté, l’indépendance de l’Algérie ainsi que son intégrité territoriale et son unité populaire ».

Selon lui, « il n’y a pas de place à la manipulation des sentiments du peuple algérien », et que « des ordres et instructions fermes ont été donnés aux forces de sécurité afin de faire respecter strictement les lois en vigueur et de faire face aux individus qui essayent d’attenter à nouveau aux sentiments des Algériens ».

Mohcine Belabbas : Gaïd Salah « s’octroie des prérogatives et pouvoirs extra constitutionnels » 

« Le vice-ministre Gaïd Salah remet une autre couche. Foulant aux pieds l’autorité, même symbolique, du premier ministre et du chef de l’Etat qu’il ne cesse pourtant de mettre en avant pour piloter la conjoncture contre la volonté populaire, il s’octroie des prérogatives et pouvoirs extra constitutionnels. Il décrète à travers son dernier discours qu’il est désormais le présent et l’avenir de l’Algerie », a réagi le président du RCD.

Saïd Salhi dénonce des tentatives de diver le mouvement populaire

Pour sa part, Saïd Salhi, le vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH),  a estimé que « les tentatives de division du mouvement se multiplient, faudra rester vigilants et préserver notre union c’est notre seule force. »

MDI Alger

« Gaid s’attaque aux drapeaux brandit selon lui par une minorité dans les marches…parle-t-il des drapeaux Amazigh et palestiniens? », a-t-il écrit.

Bessa, Résidence la Pinède