La cession de 8% de Maroc Telecom va rapporter 920 millions de dollars aux caisses de l’Etat

Maroc Telecom

La cession d’une participation de 8% de Maroc Telecom va rapporter 8,87 milliards de dirhams (920 millions de dollars) aux caisses de l’Etat, selon le prospectus relatif à l’opération, publié le 15 juin par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

Une participation de 6% composée de 52,74 millions d’actions, sera vendue en bloc à des investisseurs institutionnels locaux tels que les fonds de pension, les compagnies d’assurances et les banques, au prix unitaire de 127 dirhams (13,2 dollars), a-t-on précisé de même source.

Les 2% restants seront cédés sur la Bourse de Casablanca par la voie d’une offre publique au prix de 125 dirhams (12,9 dollars) par action, entre le 26 juin et le 5 juillet.

Cette participation de 2% comprend 2,9 millions d’actions représentant 0,3% du capital de Maroc Telecom, qui seront vendues aux employés de l’opérateur au prix unitaire de 117,7 dirhams.

La cession de la participation de 8% réduira la participation de l’Etat dans Maroc Telecom, de 30% à 22%. L’opérateur coté sur la bourse de Casablanca et Euronext Paris, est détenu à 53% par le groupe émirati Etisalat.

La réduction des parts de l’Etat dans Maroc Telecom constitue la première d’un vaste programme de privatisation visant à réduire le déficit budgétaire du pays, à 3,3% du PIB en 2019 contre 3,7% en 2018. Dans le cadre de ce programme, l’Etat envisage notamment de privatiser un hôtel et une centrale électrique.

Outre le Maroc, Maroc Telecom dispose de filiales au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Togo, en République centrafricaine et au Tchad.

MDI Alger

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède