Contesté par le Hirak : Bensalah inaugure la 52ème Foire Internationale d’Alger

FIA-2019

Rejeté par le mouvement populaire depuis le 22 février dernier, le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a donné mardi au Palais des expositions (Pins maritimes-Alger) le coup d’envoi de la 52ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA-2019).

Selon le journal El Watan, à cette 52ème édition de la FIA, inaugurée dans la discrétion par Abdelkader Bensalah, ne sont présents que les seules équipes de la Télévision et de la Radio nationales.

Une manifestation, qui semble, selon certains médias nationaux, boudée par les étrangers, par la participation de seulement 15 pays. Ils s’agit notamment de la participation de l’Allemagne, Turquie,  Tunisie, Syrie, Soudan, Etats-Unis d’Amérique, Cuba, Brésil, Chine, Indonésie, Sénégal, Afrique du Sud, Ethiopie, Mali et de la France. Pour ce qui est du nombre total de participants nationaux et étrangers, Le nombre total des participants s’élève à 501 opérateurs, dont 361 opérateurs nationaux et 140 étrangers.

En comparaison au nombre de participants de l’édition de 2018, ont remarque que cet événement perd, d’année en année, son qualificatif d’événement économique et commercial de premier ordre en Algérie. En effet, la précédente édition attiré 26 pays et 271 entreprises étrangères, contre 34 pays et 494 entreprises étrangères en 2017, et 33 pays et 405 entreprises étrangères en 2016.

D’autant plus que, selon le quotidien national El Watan, cette année, aucun pays n’a été élevé au statut de pays invité d’honneur de la FIA. « La France devait être, selon l’ancien calendrier de la foire, le pays d’honneur de cette édition, mais l’Algérie a décidé de n’accorder aucune place de faveur dans l’actuelle édition pour le moins timide et manquant de panache. Selon des indiscrétions, même la demande américaine d’être pays d’honneur n’a pas reçu l’avis favorable de la partie algérienne, qui a préféré ne pas hisser une participation par rapport à une autre cette année », rapporte le journal El Watan.

Une FIA 2019 organisée dans un contexte politique marquée par le mouvement populaire qui réclame le départ du système et de toutes ses figures, ainsi que, la purge anti-corruption lancée par la justice contre les ex-hauts responsables et des hommes d’affaires, dont plusieurs noms sont tombés et jetés en prison. Un contexte qui aurait certainement dissuadé certains pays de venir participer à la FIA d’Alger.

« Algérie: diversification économique et opportunités de partenariat en perspective »

Par ailleurs, placée sous le thème « Algérie: diversification économique et opportunités de partenariat en perspective », cette manifestation économique annuelle s’étalera jusqu’au 23 juin courant.

Les stands de la FIA-2019, occupent une superficie globale de 22.046 m2, dont 19.880 m2 seront animés par des exposants nationaux et 2.090 m2 par des étrangers.

Un programme d’animation économique appelé « les après-midi de la FIA » touchant divers aspects de l’économie se déroulera en marge de cette manifestation à caractère économique, durant les journées du 19, du 20 et du  22 juin.

A cette occasion, des conférences portant sur différentes thématiques seront présentées par des experts nationaux et étrangers.

Parmi ces thématiques figurent « l’Internationalisation des Startups algériennes: challenges et objectifs », « La stratégie nationale de la promotion des exportations hors hydrocarbure et les perspectives de la Zone de libre-échange africaine ZLECAf », ainsi que d’autres thématiques en relation avec le monde économique.

MDI Alger

L’ouverture de la FIA se fera tous les jours de 11h00 à 19h00, durant toute la durée de la manifestation, à l’exception des samedis où la fermeture sera prolongée jusqu’à  21h00.

Bessa, Résidence la Pinède