Tunisie : l’intégration du renouvelable au mix énergétique avance bien et pourrait même être accélérée

En Tunisie, les entreprises devant réaliser les concessions de plusieurs centrales solaires d’une capacité combinée de 500 MW seront connues en septembre prochain. C’est ce qu’a affirmé Slim Feriani, le ministre de l’Energie (photo), qui a également affirmé que 16 entreprises et groupements d’entreprises avaient été présélectionnés pour le projet. « Cette mise en concurrence changera la donne dans le secteur électrique parce qu’il permettra la production d’une énergie propre, tout en permettant au pays de prendre part au changement qui advient actuellement dans le monde dans ce sens (transition énergétique ndlr). », a affirmé M. Feriani.

La réalisation de ce projet entre dans le cadre du programme national d’énergie renouvelable qui permettra la mise en place d’ici à 2030, de 3 500 MW de centrale de renouvelables.

Ces infrastructures qui utiliseront les technologies solaire et éolienne permettront ainsi la satisfaction de 30 % de la demande électrique nationale. Une ambition qui pourrait bien être rehaussée selon le ministre. « Quand nous avions fixé l’objectif de 3 500 MW, nous étions plus prudents et précautionneux. Mais aujourd’hui, avec la vitesse où vont les choses, nous pourrons accélérer l’atteinte de cet objectif. Nous pensons pouvoir mettre les 3 500 MW en place bien avant 2030. »

MDI Alger

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède