17è vendredi : Gaid Salah de nouveau ciblé par les manifestants

Photo: Fb مواطنة Mouwatana

En ce 17ème vendredi de mobilisation populaire contre le régime en place, les manifestants ont de nouveau pris pour cible le chef d’Etat-major et Vice-ministre de la Défense nationale, Ahmed Gaid Salah, en scandant des slogans hostiles : « Gaid Salah à la poubelle ! », ou « Gaid Salah mafihch etii9a ! », (pas de confiance en Gaid Salah).

L’opération mains propres lancée par l’homme fort du régime, Gaid Salah, ne semble pas convaincre les Algériens. Après la vague d’arrestations qui a touché les milieux d’affaires, la justice algérienne s’en est prise aux symboles emblématiques du clan Bouteflika.

En effet, la justice algérienne a décidé d’accélérer la cadence. En seulement deux jours, deux anciens premiers ministres sous l’ère Bouteflika, Ahmed Ouyahia  et Abdelmalek Sellal, ont été placés en détention provisoire, après leur audition par le juge enquêteur près de la Cour suprême. L’ancien ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a été placé sous contrôle judiciaire.

MDI Alger

La joie suscitée à l’annonce de leur arrestation a laissé place au scepticisme et à la prudence. En effet, les Algériens ne croient plus en Gaid Salah qui tente, par ces arrestations, d’éteindre le mouvement de protestation populaire. Les Algériens ne sont plus dupes des manigances du chef de l’armée qui a fait feu de tous bois pour calmer la rue.

Bessa, Résidence la Pinède