Me Bourayou révèle les chefs d’accusation retenus contre Tahkout

Me Khaled Bourayou, l’avocat de Mahieddine Tahkout, a fait savoir, ce lundi 10 juin 2019, que l’homme d’affaires « est accusé de blanchiment d’argent, de détournements et d’accès à des privilèges. »

« Elle ne se justifie guère. Pourquoi laisser cet homme d’affaires en prison avec ses frères et son fils ? On a décapité une famille et on a laissé sur le carreau 14 600 travailleurs et qui, demain, n’auront pas quelqu’un pour signer leurs paies. Pourquoi n’a-t-on pas laissé le concerné sous contrôle judiciaire ? En quoi ça dérangerait ? », a réagi Me Bourayou, au placement sous mandat de dépôt du patron du groupe TMC.

Selon lui, Tahkout est victime d’un harcèlement médiatique. « Dès les premiers jours du Hirak cette campagne est apparue. On l’a jeté en pâture », a-t-il affirmé. « M. Tahkout a nié les accusations portées contre lui.

MDI Alger

Il a dit qu’il a assuré le transport des étudiants dans le cadre des procédures tels que les avis d’appels d’offres qui a l’avantage de prévenir toute action de corruption. M. Tahkout a investi sur fonds propres », a précisé Me Bourayou dans un entretien à TSA, annonçant qu’il va faire appel de cette décision de la justice aujourd’hui. « Franchement je suis atterré par ce manque de discernement de la part de la justice », a-t-il déploré.

Bessa, Résidence la Pinède