Selon Menadefense: L’armée de l’air algérienne se dote d’un nouveau radar chinois anti-furtivité

L’armée de l’air vient de doter son système de détection d’un nouveau radar de fabrication chinoise ayant les capacités de détecter les avions furtifs et de localiser les satellites de basse altitude, selon le site d’information militaire Menadefense, rapporté par Sputnik.

Auparavant, l’armée algérienne avait acquis le radar russe Rezonans-NE3 de mêmes capacités.

La même source indique que depuis 2017, la Chine propose à ses alliés le radar 609 (YLC-8B) du géant de l’armement China Electronics Technology Group (CETC), que l’ANP a récemment intégré à son système de défense anti-aérien.

MDI Alger

Le 609 (YLC-8B) est un radar 3D transhorizon, explique-t-on. « Il a la capacité de détecter des avions furtifs à plus de 300 kilomètres, comme le F22 américain (340 kilomètres) et les aéronefs classiques à plus de 550 kilomètres. Le radar a également la capacité de détecter les satellites en orbite basse, comme ceux utilisés pour l’observation. Le YLC-8B est un radar disposant d’une antenne à balayage électronique passive (PESA) de 1.800 modules sur la bande des Ultra hautes fréquences (UHF), qui couvre mécaniquement 360°. Il peut être déployé par une équipe de six personnes en moins de 30 minutes », précise Menadefense.

Bessa, Résidence la Pinède