Après un lundi sanglant au Soudan: L’armée annule ses accords avec les contestataires

qui gouvernent au Soudan

Les militaires qui gouvernent le Soudan depuis la chute du président Omar el-Béchir ont annoncé mardi qu’ils annulaient les mesures sur lesquelles ils s’étaient mis d’accord avec les contestataires et qu’ils convoquaient des élections dans un délai de neuf mois.

Le Conseil militaire de transition « décide de cesser de négocier avec l’Alliance pour la liberté et le changement, d’annuler ce qui avait été agréé et de tenir des élections dans un délai de neuf mois », a déclaré le chef du Conseil, le général Abdel Fattah al-Burhane, dans un communiqué diffusé à la télévision officielle soudanaise.

Cette annonce est intervenue au lendemain de la dispersion dans le sang du sit-in des manifestants par les militaires lundi à Khartoum, qui a fait au moins 30 morts et des centaines de blessés selon des médecins proches de la contestation.

MDI Alger

APS

Bessa, Résidence la Pinède