15è vendredi de contestation : Gaid Salah de nouveau pris pour cible par les manifestants

En ce 15ème vendredi de contestation, marqué par une forte présence de la communauté des Mozabites à Alger, après le décès du Dr. Fekhar dans les geôles du régime, le chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah, a été de nouveau pris pour cible par les manifestants, qui scandent « Gaid Salah dégage ! ».

Devenu l’homme fort du régime, le chef d’Etat-major, et Vice-ministre de la Défense nationale, Ahmed Gaid Salah, a réitéré, mercredi dernier, dans son discours prononcé à partir de la sixième région militaire, Tamanrasset, son appel au dialogue, soulignant la nécessité de tenir les élections présidentielles le plus rapidement possible pour sortir le pays de la crise.

Maître Dabouze présent dans à Alger en hommage à Kamel Eddine Fekhar :"Ath Mzab Chouhada"

Publiée par ‎كلمة الشعب – kalmet echa3b‎ sur Vendredi 31 mai 2019

« Ce dialogue doit œuvrer à rechercher tous les moyens permettant de rester dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, dans l’impératif de revenir au plus tôt aux urnes afin d’élire un Président de la République conformément à la volonté populaire souveraine », a indiqué le chef de l’Armée.

MDI Alger

Prétextant un respect strict de la Constitution, le régime incarné par Gaid Salah, n’a pas l’intention de répondre favorablement aux revendications populaires, qui se résument au départ des figures emblématiques du régime, notamment Bedoui et Bensalah, la mise en place d’une véritable transition politique et démocratie et enfin l’annulation des élections présidentielles prévues pour e 04 juillet prochain.

Bessa, Résidence la Pinède