15è vendredi de contestation contre le régime : le mouvement ne faiblit pas

Photo: Khaled Drareni

Les Algériens s’apprêtent à manifester pour le quinzième vendredi consécutif depuis le début du mouvement populaire le 22 février dernier, et ce vendredi sera le dernier du mois de Ramadan sur lequel comptait le régime pour voir le mouvement faiblir.

Comme chaque vendredi, la mobilisation devrait être au rendez-vous sur tout le territoire national, d’autant plus que le régime, incarné par le chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah, depuis la démission du président, Abdelaziz Bouteflika, le 2 avril dernier, s’accroche au élection du 04 juillet, en s’abritant dernière la Constitution.

Le décès de kamel Eddine Fekhar mardi dernier en prison qui a mis en émoi tous les Algériens, nous a tous ramené à une réalité amère dans notre pays : l’existence de prisonniers politiques dans les geôles du régime qui s’agrippe par tous les moyens au pouvoir. Ce 15ème vendredi est parti pour être place, entre outre, sous le slogan de la reconquête de la liberté.

Les manifestants ont observé une minute de silence à la mémoire du Fekhar, avant de crier leur colère contre le décès de ce militant des droits de l’Homme., en scandant « Ya lil al3ar al doula katlet Fekhar » (Quel honte l’Etat a tué Fekhar)!.

 

A Alger, un important dispositif sécuritaire a été installé par la police très tôt ce matin. Les accès à la capitale sont tout aussi fermés et les barrages filtrants bloquent toujours les entrées de la capitale.

MDI School