Menasra propose Me Bouchachi pour présider une instance de surveillance des élections

surveillance des élections

Abdelmadjid Menasra, ancien président du MSP et ancien ministre, a proposé, lundi, l’avocat et militant des droits de l’Homme Me Mostefa Bouchachi pour présider l’instance d’organisation et de surveillance des élections, jugeant qu’il est l’homme indiqué à ce poste.

« Le président de cette instance doit jouir de la confiance des citoyens, il doit être une personnalité indépendante, et non pas un fonctionnaire de l’Etat, et n’est pas habituée à la bureaucratie et au pouvoir administratif », a-t-il dit dans une émission de la chaîne El Bilad.

Selon Menasra, cette instance ne peut être présidée par un magistrat, car, ce dernier en plus d’être un fonctionnaire de l’Etat et non pas une autorité. Pour lui, cette instance, en plus d’être présidée par une personnalité indépendante et honnête, le mieux, a-t-il dit, qu’elle soit militante des droits de l’Homme et avocat.

Interrogée sur la personnalité qu’il propose pour présider cette instance, Menasra a répondu qu’il a voté pour Me Bouchachi, sauf s’il a des ambitions de se porter candidat aux élections présidentielles. « Je pense qu’il est la personne la plus indiquée à ce poste », a-t-il estimé.

En outre, concernant l’opposition des politiques et des partis à la personne de Bouchachi, et particulièrement, les islamistes, Menasra a répondu : « Je ne crois pas qu’il y aura de l’opposition à Bouchachi pour ce poste, ayant besoin d’une personne qui remplit à ces conditions su-citées. Selon lui, Me Bouchachi est avocat et militant politique, il est présent au sein du Hirak, « des critères qui le qualifient pour ce poste », a-t-il dit.

MDI School