HomeLa uneCrise politique : Gaïd Salah appelle au "dialogue sérieux" et rappelle la...

Crise politique : Gaïd Salah appelle au « dialogue sérieux » et rappelle la décennie noire

Le Chef de l’Armée, le général-major Ahmed Gaïd Salah a réitéré, ce mardi 28 mai 2019, son appel au dialogue pour une sortie de la crise politique que traverse le pays. Gaïd Salah a rappelé dans son discours la décennie noire.

« J’ai affirmé à maintes reprises et je le répète aujourd’hui une fois encore, que l’unique voie pour résoudre la crise que vit notre pays est d’adopter la voie du dialogue sérieux, rationnel, constructif et clairvoyant, qui place l’Algérie au-dessus de toute considération. Car l’établissement du dialogue signifie la disponibilité de tous à s’entendre et s’écouter mutuellement, avec pondération, sérénité, engagement et une aspiration sincère vers la nécessité, voire l’impératif, de trouver les solutions idoines sans délai », a déclaré, le Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, lors du 2ème jour de sa visite dans la 2ème Région Militaire à Tamanrasset.

« En effet, le peuple algérien, dévoué à sa patrie, et conscient de l’importance d’aboutir rapidement à des issues adéquates à cette crise, ne veut plus revivre les expériences douloureuses antérieures, dont il a subi les affres et souffert terriblement des répercussions, tout comme il n’oublie pas et ne veut pas oublier cette pénible période qu’il a vécue durant les années 90 », a-t-il rappelé.

« Nous devons, en tant qu’Algériens, tirer l’enseignement des expériences et des événements tragiques passés, où la raison était absente, et dont l’unique perdant était la patrie », a indiqué Gaïd Salah. « Aussi, nous insistons sur la nécessité que toutes les parties fassent preuve de responsabilité à faire du dialogue la bouée de sauvetage de la patrie », a-t-il ajouté.

« Ce dialogue auquel les personnalités et les élites nationales, fidèles à la nation et à son intérêt suprême sacré, doivent participer », a-t-il souligné, expliquant que « le dialogue sincère et objectif lors duquel il sera question de l’évaluation des circonstances que vit le pays et de concessions réciproques pour le bien du pays. »

« C’est ainsi que l’on outrepasse les divergences entre les différents avis, ou du moins on réduit les écarts entre les points de vue contradictoires et contrastés, sachant que rien ne s’élève au-dessus de l’intérêt de notre pays », a estimé le chef de l’Armée.

« Notre histoire regorge de leçons et d’enseignements, en ce sens que l’Algérie a traversé plein d’épreuves et de moments difficiles, mais son peuple authentique et conscient a su les surmonter grâce au sens de la responsabilité collective qui lui est connu », a-t-il ajouté.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine