Serge Dubois: « LafargeHolcim va continuer à investir en Algérie »

Serge Dubois

« Le groupe LafargeHolcim va continuer à investir en Algérie. Le groupe accorde un attachement particulier à l’Algérie qui est bien positionnée au niveau du groupe », a déclaré hier, M. Serge Dubois, directeur des relations extérieures de LafargeHolcim Algérie, lors d’une rencontre média organisée à Alger.

Présent en Algérie depuis 2009, LafargeHolcim Algérie continue de contribuer au développement de l’industrie cimentière en Algérie. L’entreprise est présente sur toute la chaîne de valeur », a-t-il indiqué, en rappelant que « le cimentier a investi durant ces cinq dernières années 600 millions d’euros ».

M. Dubois explique la success story de LafageHolcim Algérie par le dynamisme du marché algérien de la construction et d’infrastructures, grâce notamment à la forte commande publique.

« Depuis 2009, le groupe a eu un engagement continue en Algérie. En 2009, l’entreprise produisait 5 millions de tonnes de ciments. 10 ans après, l’entreprise a produit 11 millions de tonnes, et ce grâce à l’usine de CILAS à Biskra, dotée d’une capacité de 2,7 millions de tonnes. La façon d’opérer de nos usines a ramené environ 3 millions de tonnes supplémentaires sur le marché », a-t-il affirmé.

Selon M. Dubois, l’entreprise employait 129 expatriés en 2009 et 10 ans après, ils sont au nombre de 9, ce qui démontre le transfert du savoir-faire du groupe vers des compétences locales. « On est certainement la plus belle histoire industrielle de l’Algérie durant ces dix dernières années. C’est un parcourt tout à fait remarquable de LafargeHolcim en Algérie », a-t-il souligné.

En présentant les solutions innovantes du cimentier, telles que Ardia ou Airium, M. Bubois a insisté sur la solution géocycle, qui est une co-incinération de déchets en cimenterie. Il a indiqué, dans ce sens, que  « l’entreprise vient de réceptionner à l’usine d’Oggaz la première station de valorisation des déchets. En 2021, on installera une station de valorisation des déchets à l’usine de CILAS à Biskra ».

Après avoir dressé une rétrospective des réalisations du groupe LafargeHolcim, leader mondial des matériaux de construction, M. Dubois a indiqué que le groupe a réduit son emprunt carbone de 25%, élément qui intéresse de plus en plus les investisseurs.

MDI Alger

Il a rappelé que LafargeHolcim a réalisé plus de 20% de résultat net au 1er trimestre 2019. « En Algérie, le groupe a utilisé 52 millions de tonnes d’énergies alternatives pour remplacer le gaz naturel et l’objectif du groupe est d’atteindre 80 millions de tonnes d’ici 2022», a-t-il indiqué.

Bessa, Résidence la Pinède