Montage automobile : des quotas d’importation pour les kits CKD/SKD

modèles de véhicules à assembler

Le ministère de l’Industrie vient de fixer, d’une façon unilatérale, les quotas d’importation des kits CKD/SKD, destinés aux usines de montage automobile en Algérie, a rapporté ce mercredi le site TSA.

Selon le même média, le ministère de l’Industrie aurait informé ce mercredi par courrier « les constructeurs de leurs quotas de kits SKD/CKD sans aucune consultation au préalable, ni délai ».

D’un point de vue social, cette mesure ne sera pas sans conséquences sur travailleurs des usines de montage, qui ont déjà épuisé leurs quotas de kits CKD/SKD. Elle risque également de faire flamber les prix des véhicules neufs, qui sont déjà très élevés.

Le marché des véhicules neufs connaît depuis quelques mois une situation marquée par une stagnation, en raison de la cherté des prix des véhicules. Cette situation a poussé le gouvernement de Bedoui à examiner la possibilité de lever l’interdiction d’importer des véhicules d’occasion de moins de trois ans d’âge.

MDI Alger

Le Conseil du gouvernement qui s’est réuni le 8 mai dernier sous la présidence de Noureddine Bedoui, a chargé les ministres des Finances et du Commerce d’« élaborer une conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d’importer les véhicules d’occasion ». Toutefois, le gouvernement n’a fixé aucun délai pour le retour à l’importation des véhicules usagés.

Bessa, Résidence la Pinède