Le trafic aérien entre la France et l’Algérie en baisse au mois d’avril

trafic avec l'Algérie

Le trafic aérien en France a enregistré au mois d’avril une croissance de +9,1% du nombre de passagers aériens, ont indiqué mardi les statistiques mensuelles des autorités de l’aviation civile françaises qui mentionnent que le trafic avec l’Algérie est de -0,2 %.

Air Journal, qui a publié les statistiques de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), a ajouté que sur les quatre premiers mois de l’année, la hausse du trafic s’établit à +6,2 %, soit quelques trois millions de passagers supplémentaires et une fréquentation du ciel français franchissant pour la première fois le cap des 50 millions de passagers à ce stade de l’année.

Le marché intérieur français a enregistré une hausse de +9,9 %, alors qu’à l’international, la DGAC mentionne une croissance de +8,8 % qualifiée de « bonne vitalité ».

Les statistiques montrent une forte hausse vers l’Amérique (+16,1 %) par rapport aux mois précédents et des résultats jugées « mesurés » enregistrés vers l’Europe (+7,4 %) et l’Asie (+6,8 %).

En termes de destinations, en marge du mouvement général, le Royaume-Uni (+3,7 %) et l’Algérie (-0,2 %) confirment une « certaine atonie » de leur marché.

En mars, l’Algérie présentait des chiffres en repli (-3,7 %), rappelle-t-on.

En cumul annuel, le continent américain reste le « plus dynamique » (+10,7%), avec une tendance plus particulièrement appuyée pour le marché de l’Atlantique Nord (+11,9 %).

A l’opposé, a-t-on, précisé, l’Asie est la région où la progression du volume d’activité est la « moindre » (+4,7 %), malgré l’essor pourtant appuyé de sa principale destination (Chine +9,8 %).

MDI Alger

APS

Bessa, Résidence la Pinède