Gaïd Salah: La Corruption possède « des ramifications politiques, financières et médiatiques »

dossiers lourds de corruption

Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire a, dans un nouveau discours, affirmé que, la corruption possède aujourd’hui des ramifications politiques, financières et médiatiques, ainsi que de nombreux lobbies infiltrés au sein des institutions du pays », selon un communiqué du MDN diffusé ce mardi 21 mai 2019.

Selon la même source, lors de son allocution d’orientation prononcée, hier lundi, devant les cadres et les personnels au 2ème jours de sa visite dans la 4ème Région Militaire à Ouargla, Gaïd Salah a rappelé, une fois encore, que la voie adoptée dans la lutte contre la corruption est une voie qui s’appuie sur des bases solides et des informations précises, soulignant que l’appareil judiciaire mérite l’estime et la reconnaissance pour les efforts consentis pour le traitement des différents dossiers.

« Dans le même contexte, je tiens à évoquer le défi majeur que constitue la lutte contre la corruption, qui possède aujourd’hui des ramifications politiques, financières et médiatiques, ainsi que de nombreux lobbies infiltrés au sein des institutions du pays », a-t-il déclaré.

A cet effet, Gaïd Salah a affirmé que « la voie adoptée dans la lutte contre la corruption, qui a nécessité la détection et le démantèlement de toutes les mines posées dans les différentes institutions de l’Etat et leurs secteurs, s’appuie sur une base forte et solide, car fondée sur des informations précises et confirmées et sur de nombreux dossiers lourds, voire dangereux, aux preuves irréfutables, ce qui a dérangé et terrifié la bande, qui s’est empressée d’essayer d’entraver les efforts de l’Armée Nationale Populaire et de l’appareil judiciaire. »

« Cela impose au peuple algérien de faire preuve d’une extrême vigilance, de s’unir avec son Armée et de ne pas permettre aux instigateurs des plans pernicieux de s’infiltrer dans les rangs du peuple quelles que soient les conditions et les circonstances », a-t-il indiqué.

« Il est certain que la solidarité du peuple algérien avec la justice, dans ce sens, est une autre garantie essentielle, lui permettant de poursuivre son rôle et d’accomplir son devoir national dans ce processus d’assainissement, et qui mérite de notre part aujourd’hui toute la considération et l’estime pour les efforts persévérants dans le traitement du nombre important de dossiers de corruption accumulés. C’est là un message fort du peuple algérien de sa satisfaction quant à ce processus légal juste et équitable et son adhésion à la justesse de cette bonne voie », a ajouté le chef de l’Armée.

Dans son discours, Gaïd Salah a rappelé également les grandes étapes historiques de la lutte du peuple algérien contre le colonisateur français, avant et durant la Glorieuse Révolution de Libération.

« Durant le mois en cours, le peuple algérien a célébré un événement national éternel qui, quand bien même il est douloureux, reste très cher aux yeux des Algériens. Il s’agit, en l’occurrence, du triste anniversaire du 08 mai 1945. Un événement charnière de par son impact sur le renforcement de la conviction révolutionnaire et combative chez les Algériens sur la nécessité d’adopter la lutte armée, dont la Glorieuse Révolution de Libération a été son fruit béni », a-t-il rappelé.

MDI Alger

« Cette Révolution mémorable, qui a été jalonnée par de nombreuses étapes, a montré le degré d’attachement du peuple algérien à cet effort révolutionnaire résolu. Parmi elles, se trouve cette étape historique dont notre peuple vient de célébrer le 63e anniversaire, le 19 du mois courant, il s’agit en l’occurrence de la Journée de l’Etudiant, qui porte une signification et un sens profonds quant au degré de conscience de l’étudiant algérien et sa perception du véritable intérêt suprême de son pays. Cette position nationaliste et de principe des étudiants demeure un important symbole de l’harmonie entre les Algériens et de leur souci à ce que l’Algérie reste au-dessus de toute considération », a-t-il dit.

Bessa, Résidence la Pinède