Justice : Noureddine Bedoui convoqué dans l’affaire Haddad

Noureddine Bedoui

L’actuel premier ministre, Noureddine Bedoui, a été convoqué par le tribunal de Bir Mourad Raïs à Alger, dans l’affaire d’Ali Haddad qui est poursuivi pour faux et usage de faux.

En effet, selon l’avocat de Haddad, cité par El Bilad, Me Bourayou, a indiqué, dans une déclaration aux journalistes en marge de l’audience d’aujourd’hui dans le cadre de la poursuite de l’enquête sur l’homme d’affaires, que le procès d’Ali Haddad a été reporté pour le 3 juin prochain, en raison de l’absence des témoins.

Me Bourayou a précisé que les témoins sont Noureddine Bedoui, ex-ministre de l’intérieur (actuel premier ministre) et le directeur du centre des documents biométriques Boualem Hassan.

A noter que, Ali Haddad est poursuivi pour faux et usage de faux, notamment, un deuxième passeport qui lui a été délivré quand Noureddine Bedoui occupait le poste de ministre de l’intérieur.

Rappelons que, Ali Haddad, arrêté par les services des douanes algériennes du poste frontalier d’Oum Téboul, alors qu’il s’apprêtait à se rendre en Tunisie. Il a été appréhendé en possession de deux passeports ainsi que la somme de 5.000 euros alors que la législation en matière de change stipule qu’au-delà de 1.000 euros le voyageur est tenu de faire une déclaration à l’entrée et la sortie des frontières du pays. En plus de l’infraction à la législation de change, l’auteur présumé, qui a en outre présenté des documents de passages non conforme à la législation, a été transféré dans un premier temps du poste frontalier d’Oum Téboul vers la daira d’El Kala où il a été entendu par les services de la police relevant de cette daïra.

MDI Alger

Début avril, l’ex-président du FCE a été placé en détention provisoire  par le juge instructeur près le tribunal de Bir Mourad-Raïs à Alger, avant d’être transféré à la prison d’El Harrach où il est incarcéré depuis.

Bessa, Résidence la Pinède