Djilali Soufiane soutient l’initiative de Taleb Ibrahimi, Benyelles et Ali Yahia

Soufiane Djilali

Le président de Jil Jadid, Djilali Soufiane, n’a pas tardé à saluer et apporter son soutien à l’initiative des trois personnalités nationale Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali Yahia Abdennour et Rachid Benyelles, qui ont appelé, samedi 18 mai 2019, dans une déclaration co-signée, l’Etat-major de l’Armée à ouvrir un dialogue  « franc et honnête » avec des figures représentatives du mouvement citoyen (Hirak), des partis et des forces politiques et sociales qui le soutiennent.

Le but de l’appel des trois personnalités  est de ‘trouver au plus vite, une solution politique consensuelle en mesure de répondre aux aspirations populaires légitimes qui s’expriment quotidiennement depuis bientôt trois mois ».

Les auteurs de la déclaration ont également appelé à l’annulation de l’élection présidentielle du 4 juillet prochain. « La situation de blocage à laquelle nous assistons par le maintien de la date du 4 juillet (élection présidentielle) ne pourra que retarder l’avènement inéluctable d’une nouvelle République. Car comment peut-on imaginer des élections libres et honnêtes alors qu’elles sont d’ores et déjà rejetées par l’immense majorité de la population parce qu’organisées par des institutions encore aux mains de forces disqualifiées, opposées à tout changement salutaire ? », se sont-t-ils interrogés.

Ils ont aussi plaidé pour une période de transition de courte durée, estimant que le peuple, « après avoir obtenu la démission forcée du président candidat moribond », exige maintenant l’instauration d’un État de droit et d’une véritable démocratie, « en passant préalablement par une période de transition de courte durée, conduite par des hommes et des femmes n’ayant jamais appartenu au système profondément corrompu des vingt dernières années ». Cette période, ont-ils a, « est nécessaire pour mettre en place les mécanismes et dispositions permettant au peuple souverain d’exprimer librement et démocratiquement son choix à travers les urnes, un processus qui va dans le sens de l’histoire, et que rien, ni personne ne saurait arrêter ».

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, juste après l’appel des trois personnalités, le président de Jil Jadid, a salué et apporté son soutien à cette initiative. « Il faut qu’on salue cette initiative, parce que, après que toutes les parties ont dit leur mot, il est temps qu’il y ait ce dialogue direct pour aller vers la solution finale », a indiqué Djilali Soufiane.

Pour le dialogue avec l’institution militaire? « Parce que, c’est elle qui au devant de la scène, c’est elle qui détient les clés de la République, et maintenant, c’est à elle d’accompagner le peuple vers les solutions exposées », a-t-il expliqué.

Selon lui, il est temps que, tous les acteurs de la société, partis politiques, syndicats, associations, universitaires, se concertent entre eux sur la base des revendications légitimes de la rue algérienne, et les remettre au pouvoir qui doit accepter les revendications du peuple.

MDI Alger

Pour rappel, Djilali Soufiane, a lancé, il y a quelques jours, sur les ondes de la radio nationale, un appel au dialogue avec l’Armée qui est, selon lui, le véritable centre de décisions du moment.

Bessa, Résidence la Pinède