Pharmaciens d’officine: Pas de commercialisation des produits qui entraînent à l’emprisonnement

Pharmaciens d'Officine

Les Pharmaciens d’Officine ont décidé de ne plus commercialiser certains produits qui ont entraîné leur emprisonnement systématique et prolongé.

Les pharmaciens d’officines estiment qu’ils ne sont pas des Dealers. Ils ont pris cette décision car, selon eux, la réglementation régissant leur exercice n’est pas claire et ne les protège pas.

Les pharmaciens d’officines demandent à ce que les Ministères de l’Intérieur, de la Santé, du Commerce et de la Justice peuvent et doivent se rapprocher des représentants agréés pour les clarifications et les revendications de leur profession.

Aussi, le Snapo annonce que les pharmaciens de la wilaya de Mila ont décidé d’une grève à travers toute la wilaya et ce le dimanche 19 mai.

Notons aussi que le bureau national qui a tenu une réunion extraordinaire lundi 13 mai 2019 au niveau de son siège national, à Alger, a appelé à une grève nationale des officines pharmaceutiques mercredi 29 mai 2019.

MDI Alger

Il a appelé également à la tenue d’un sit-in national devant le ministère de la justice lundi 20 mai 2019 auquel participeront toutes les wilayas d’Algérie et lance en ultime recours, un appel à l’arrêt de dispensation des médicaments psychotropes par les pharmaciens.

Bessa, Résidence la Pinède