HomeActualitéL’armée dénonce les manœuvres de certains «revanchards» qui ont un plan...

L’armée dénonce les manœuvres de certains «revanchards» qui ont un plan «machiavélique» pour déstabiliser le pays

La Revue d’El Djeich dénonce le comportement de certains «revanchards» qui appellent « à une période de transition calquée à leur mesure, durant laquelle ils se conduiront comme il leur plaira et feront passer leurs projets et les agendas de leurs parrains qui vouent à l’Algérie et à son peuple une haine et une rancœur infinies ».

Dans son numéro 670, la revue officielle de l’armée, El Djiech est revenu sur l’évolution de la situation politique en Algérie, en pointant de doigt les différentes tentatives de certaines parties qui essayent de déstabiliser le pays par « des complots contre la patrie, voudraient voir perdurer en rejetant toutes les solutions disponibles et possibles, à même de permettre à notre pays de surmonter cette épreuve, et donc de couper la route aux aventuristes qui concoctent des plans et projettent de les exécuter à tous les échelons, dans le but d’entraîner le pays vers l’anarchie et le chaos».

Rappelant, le discours du général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, lorsqu’il a indiqué  que « cette crise, dont nous n’avions guère besoin, a été inventée dans le but de semer les graines de la déstabilisation en Algérie, en créant un environnement propice au vide constitutionnel», l’éditorial a signalé que ces parties «voudraient mettre à exécution par procuration pour certains parrains désormais connus de tous».

Les exécutants de ce plan, «machiavélique»,  «ont confié cette tâche et ceux qui gravitent dans leur giron, ont attendu, durant toutes les années passées, la moindre occasion pour le mettre à exécution en ayant recours à diverses voies et moyens».

Toutefois, « après que le peuple algérien les ait démasqués et rejetés fermement et définitivement », ils « ont fait de certains canaux d’information connus et des réseaux sociaux un moyen pour tenter de réaliser des agendas douteux, en menant des campagnes méthodiques autant que tendancieuses dans le but d’abuser l’opinion publique pour distiller leurs mensonges et leurs élucubrations », dénonce encore la revue EL Djeich.

Aussi, « il n’est pas surprenant de voir que ce sont les mêmes voix qui avaient sollicité l’intervention de l’armée dans le champ politique durant les précédentes décennies qui tentent aujourd’hui, sournoisement, de l’entraîner sur cette voie en cette étape cruciale».

Pour y’ arriver à leurs objectifs ces parties, à « travers des «messages ouverts», «débats», «avis» et «points de vue» publiés dans les colonnes de certains médias, appelant à une période de transition calquée à leur mesure, durant laquelle ils se conduiront comme il leur plaira et feront passer leurs projets et les agendas de leurs parrains qui vouent à l’Algérie et à son peuple une haine et une rancœur infinies».

Afin de concrétiser leurs vils desseins, « ces revanchards tentent de mettre la main sur ce «Hirak» pacifique et de prendre le train en marche pour servir leurs intérêts étroits en s’autoproclamant porte-parole du peuple, dans l’espoir de brouiller les cartes et de semer la confusion ».

Dans « leurs manœuvres criminelles », « ces mêmes parties n’oublient pas de lancer des campagnes féroces à travers certains porte-voix qui véhiculent toute leur rancœur à l’encontre de l’ANP en lui reprochant son attitude patriotique et novembriste dont elle ne s’écartera jamais», précise encore la même revue.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine