Le FFS dénonce « énergiquement » l’interdiction par les autorités de la conférence de Me Bouchachi à Oran

FFS
Mustapha Bouchachi

Le Front des Forces Socialistes (FFS) a réagi, ce samedi 27 avril 2019, à l’interdiction par les autorités de la tenue de la conférence de Me Mostefa Bouchachi prévue aujourd’hui à Oran.

« Le FFS dénonce énergiquement le refus des autorités de permettre à Maître Mostefa Bouchachi de tenir une conférence à Oran », a écrit le parti dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

« Le FFS ne peut et ne doit pas se taire face à ces pratiques dictatoriales et méprisantes.
Depuis le 22 février passé le peuple algérien a arraché le droit universel et inaliénable de marcher et de s’exprimer librement », a ajouté le même communiqué. 

Pour le vieux parti de l’opposition « le gouvernement impopulaire et illégitime imposé aux Algériens commet encore une grave erreur en défiant la volonté populaire et en remettant en cause ses acquis. »

« Le FFS fidèle à ses valeurs démocratiques et au principe fondamental de la liberté d’expression apporte sa solidarité à la LADDH et au valeureux militant des droits de l’Homme maître Bouchachi », a conclu le communiqué. 

Rappelons que, le bureau de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) d’Oran, a préparé la venue de Me Bouchachi à Oran pour donner une conférence. Après avoir obtenu l’accord de principe de principe de la direction de la salle où devait se tenir la conférence-débat sur le mouvement populaire et la période de transition. La branche de la LADDH d’Oran a reçu vendredi soir un appel téléphonique l’informant de l’interdiction par le Ministère de l’intérieur de la tenue de la conférence de Me Bouchachi.

La LADDH a dénoncé une décision émanant du Gouvernement Bedoui rejeté par le peuple. Elle a appelé à un rassemblement devant le siège de la wilaya d’Oran pour la semaine prochaine.