Transition démocratique: Les nouvelles propositions de Nabni présentées ce samedi

collectif Nabni

Le collectif Nabni organise une conférence, ce samedi 27 à l’Ecole Nationale Polytechnique à Alger sur: « Les Chantiers de la Refondation et la Transition Démocratique ».

Le collectif présentera les Chantiers de la Refondation sur lesquels il travaille  actuellement et animera un débat sur la Transition Démocratique, sur la base d’expériences internationales.

Dans ce nouveau chantier, le collectif Nabni note que le vote est l’acte fondamental de l’expression démocratique. Quel que soit le chemin de transition que le Peuple choisira, il débutera, tôt ou tard, par une élection qui devra être libre, ouverte et irréprochable, et surtout où le citoyen aura renoué sa confiance en l’acte de voter. « Or, des décennies d’élections jouées d’avance et de fraudes, ont fait que le citoyen n’a aujourd’hui aucune confiance dans l’urne comme moyen d’élection de ses dirigeants. Avant de se précipiter et d’organiser une nouvelle élection dans des conditions rejetées par le Peuple, il est fondamental de revoir totalement le système électoral pour rétablir la confiance dans l’urne, en dotant les citoyens d’outils réels de surveillance des élections. Cela ne peut pas s’organiser en trois mois. Environ six mois seront nécessaires », indique le collectif.

L’objectif de ce chantier est d’éliminer, selon Nabni, au possible les risques de fraudes et d’abus en : mettant en place les conditions d’un système électoral fiable, transparent et crédible, qui garantisse une concurrence ouverte entre les candidats, des moyens de campagne équitables et une supervision réellement indépendante, tout en éliminant au possible les sources de fraude usuelle : listes électorales, procurations, vote séparé des corps constitués, bureaux itinérants, etc. ensuite en permettant à la société civile de jouer un rôle central dans la surveillance du processus électoral : en termes de présence dans chaque bureau de vote et d’observation de l’opération de vote et de comptage ; de surveillance par webcam ; et en développant une application mobile gratuite qui permette à tout citoyen équipé d’un smartphone de transmettre les données de surveillance des bureaux de vote (photos de PV, vidéos) à une plateforme de supervision citoyenne.

Nanbi propose notamment la refonte totale du système électoral, de l’opération de vote et limitation des procurations et la mise en place d’une nouvelle Instance Indépendante de Supervision des Elections.

MDI Alger

Il suggère une direction composée de cinq avocats à la réputation irréprochable, personnalités nationales reconnues, élues par leurs pairs, ayant tous les cinq eu un rôle public et reconnu au sein du Hirak dans cinq Wilayas différentes, et ne faisant l’objet d’aucun rejet massif par la population.  Ces cinq personnalités dirigeront l’instance de manière collégiale et présideront l’organisation de l’élection. L’instance valide les candidatures (s’il s’agit d’une élection présidentielle). Cette prérogative actuelle du Conseil Constitutionnel lui est retirée.

Bessa, Résidence la Pinède