Le MSP décline l’invitation de la présidence à une réunion de consultation

participer à l'élection présidentielle

Le mouvement pour la société et la paix (MSP) a rejeté la demande de la présidence de la république à une rencontre consultative pour le prochain lundi, appelant toutes les formatons politiques à boycotter ce genres de rencontres avec la présidence.

Après avoir « reçu une lettre de M. Heba Okbi  en tant que Secrétaire général de la Présidence, appelant le Mouvement à participer à une « réunion collective consultative » organisée par la Présidence de la République le lundi 22 avril », le MSP déclare qu’il n’assistera pas à cette réunion qu’il qualifie « d’attaque contre la volonté populaire et à une escalade de la situation ».

Dans un message publié sur sa page Facebook, Abderezak Mokri, président du MSP a appelé les forces politiques et civiles à boycotter l’appel de la présidence.

Le MSP a rappelé que c’est la « politique d’imposition du fait accompli qui a conduit le pays à ce qui est maintenant ». Il considère par ailleurs que la non réponse au peuple algérien, qui a appelé à la suppression des symboles du régime dans la gestion de la période de transition et à l’instauration d’une véritable transition démocratique par le dialogue et le consensus national aura de graves conséquences pour l’Algérie et les Algériens. La responsabilité dans cette situation relève de la positon des décideurs.