Ahmed Benbitour: « Il est indispensable pour le mouvement populaire de désigner ses représentants »

L’ancien Premier ministre Ahmed Benbitour a déclaré, ce lundi, lors de son passage à la la radio nationale, que le principal problème de l’Algérie au cours de la période actuelle, en particulier sur le plan économique, est de gérer la période allant de 2021 à 2024, qui connaîtra une forte baisse des reverses de change.

 » Il est indispensable,  pour le mouvement populaire de désigner ses représentants et de se doter d’un programme capable de sortir le pays de la crise. Le régime doit comprendre qu’il doit négocier avec la rue et la rue doit comprendre qu’elle doit négocier avec le pouvoir, pour changer le régime et non pas les personnes », a-t-il indiqué.

L’ancien Premier ministre a souligné que l’augmentation de la facture d’importation de 12 milliards à 68 milliards de dollars entre 2001 et 2014, entraînerait un déficit de la balance commerciale et les réserves de change qui seront épuisées après 2021, ne pourront plus couvrir ce déficit ».

MDI Alger

L’ancien premier ministre estime que les articles 7 et 8 de la Constitution devaient être activés, afin que nous puissions passer à une phase de transition.

Bessa, Résidence la Pinède